Les faits se sont déroulés en novembre 2015, je me rendais à l’un des entrepôts où se trouvaient stockés à l’époque les livres d’Aska Editions, nous étions sur le point d’éditer le livre La Maîtrise de la persuasion de Napoléon Hill, je devais récupérer des exemplaires fraîchement imprimés pour un événement auquel nous participions avec Zuzana.

Alors que j’entrai dans cet immense entrepôt qui semblait alors endormi je tentai un très classique « y’a quelqu’un ».
Entendant un bruit venant du fond j’aperçus alors l’un des employés qui semblait peiner à me rejoindre.

« Oui c’est pourquoi » me dit-il avec une voix qui laissait entendre que je n’arrivais pas vraiment au meilleur moment.
Vous voyez, ce genre de sentiment de malaise où vous vous sentez presque coupable d’être le client, c’est ce que j’ai ressenti à ce moment là.

L’homme m’invita alors à le suivre et alors qu’il se retourna et fit ses premiers pas en direction du stock de livres, je compris son problème.

Il boitait de façon si exagérée que cela me rappela un ami acteur lorsqu’il imitait un bossu d’une des pièces de Shakespeare que j’avais travaillées par le passé.

Je demandai à l’homme en question si tout allait bien m’attendant à un classique :
« C’est bon merci tout va bien » mais ce n’est pas vraiment la réponse que je reçus ;

il m’expliqua que cela faisait déjà près de six heures qu’il souffrait les martyrs et qu’il était coincé à son poste sans possibilité de remplacement. Je ne sais quel problème le lançait dans son pied droit mais la douleur qui l’avait saisi ce matin là était de toute évidence très aigüe.

Quand vous voyez quelqu’un souffrir dans l’une des parties de son être, si vous avez un semblant d’humanité et d’empathie, cela vous rappelle des moments de votre vie où vous ressentiez la même chose, vous voulez faire tout votre possible pour apaiser sa souffrance.

Cela peut prendre la moitié d’une vie à réaliser que la vie est un projet que personne ne peut réaliser à votre place. — Napoléon Hill

Alors que j’allais partir je me rendis dans son vestibule pour signer le formulaire de prélèvement de marchandise et je ne pus m’empêcher de lui poser trois questions :

Vous avez vraiment mal ? — Oui
Quelle est votre douleur sur une échelle de 1 à 10 ? — 9/10
Êtes-vous prêt à essayer ce que je vais vous
proposer pour réduire votre douleur ? — Oui

Avant que je ne lui révèle mon secret, le souvenir de l’été précédent me revint, je décidai de lui partager ce que m’avait appris une bonne amie à moi praticienne en EFT.

C’est une méthode que je pratique depuis près de 5 ans et qui m’a entre autre permis d’arrêter définitivement de subir les maux de têtes chroniques dont je souffrais à l’époque.

Quelques mois plus tôt, Zuzana et moi avions visité Lourdes, un lieu magnifique ou règne une atmosphère vraiment particulière.

Ce jour là j’étrennais de nouvelles chaussures et j’avais sous estimé le nombre de kilomètres que nous allions parcourir, j’avais mal aux pieds c’était tolérable mais définitivement douloureux.

Alors que nous visitions ce lieu saint, Zuzana me rappela que Chloé l’une de nos amies étaient sur les lieux à ce jour précis de l’année et que nous pourrions la rencontrer, nous étions le 15 août, le jour de L’Assomption. Elle s’occupait des malades et leur dispensait des soins pour soulager leurs douleurs alors qu’ils se rendaient pour obtenir la célèbre bénédiction des eaux de Lourdes en cette date particulière.

Même si ma douleur n’était rien par rapport à ce que vivaient les personnes dont elle s’occupait je lui demandai timidement si elle avait un conseil à me partager pour apaiser ma douleur au niveau des pieds. Elle me posa trois questions :

Tu as vraiment mal ? — Oui
Quelle est ta douleur sur une échelle de 1 à 10 ? — 7/10
Es tu prêt à essayer ce que je vais te
proposer pour réduire ta douleur ? — Oui

« Il s’agit d’un tour d’EFT un peu particulier voici comment il faut faire :

1. Tape sur le point karaté de ta main gauche à l’aide de l’extrémité de ton index et de ton majeur de la main droite durant une dizaine de secondes en pensant à la partie de ton corps où tu as mal.

2. Ensuite tape 50 fois sur le point de gamme de ta main gauche,

3. Puis tape 50 fois sur les deux points sous la clavicule,

4. Tout en tapotant sur le point de gamme de ta main gauche tu murmures les notes d’une petite chanson de ton choix, tu comptes alors de 1 à 5, puis tu murmures à nouveau ta petite chanson.

5. Tout en continuant de tapoter sur le point de gamme de la main gauche tu fermes les yeux, puis tu ouvres les yeux, tout en fixant un point droit devant toi (il faut garder la tête droite) en regardant vers l’horizon tu regardes en bas à gauche, puis tu regardes en bas à droite puis tu fais alors rouler les yeux depuis le coin inférieur droit des yeux jusqu’au coin inférieur gauche du champ de vision en passant par le haut du champ de vision, puis tu refais la même chose dans l’autre sens.

6. Tout en tapotant sur le point de gamme tu murmures les notes d’une petite chanson de ton choix, tu compte alors de 1 à 5, puis tu murmures à nouveau ta petite chanson.

7. Ensuite tu tapes 50 fois sur le point de gamme de ta main droite

8. Puis tu tapes 50 fois sur les deux points sous la clavicule

9. Tape sur le point karaté de la main droite durant une dizaine de secondes en repensant à la partie de ton corps où tu as mal.

Comment te sens-tu maintenant ? »

Au moment ou j’ai terminé ce tour d’EFT avec l’homme de l’entrepôt, je le vis changer de couleur instantanément, quelques secondes plus tard il arrivait à marcher comme si de rien n’était et me remercia d’un sourire que je ne peux oublier depuis.
Il avait l’impression que je lui avais fait un tour de vaudou, pourtant il s’agissait d’un simple tour d’EFT.

Ce jour là, j’ai vraiment réalisé que j’avais un super-pouvoir, celui de la connaissance et le désir de partager ce que je sais à ceux qui en ont besoin.

Si vous voulez en savoir plus et si vous voulez vous aussi utiliser ce pouvoir, mon amie Maria Annell qui est l’une des pionnières à avoir amené l’EFT en France tient le Congrès de l’EFT du 15 au 21 mai prochain. Vous pouvez dès maintenant y découvrir des ressources précieuses sur le site dédié qui est ouvert au public depuis hier.

J’espère que ce partage saura vous aider au moment où vous en avez besoin et qu’il vous aidera à développer une santé de fer au service de l’accomplissement de votre potentiel.

Tout le meilleur

Sergio Laubary

Sergio Laubary vignette_ronde_aout_2016 small size